Neva Cuisine

Télécharge gratuitement mon livre "Entremets d'exception"

* indicates required

Neva Cuisine, on en a tous entendu parlé, c’est un des très bons « néo-bistrots » Parisiens. Beatriz Gonzalez aux commandes du salé et Yannick Tranchant, ancien de la grande cascade, star du fou de Pâtisserie du mois de Juillet, maître des douceurs sucrées. Petite aperçu des merveilles que l’adresse réserve.

Les entrées : 

Le Ceviche de Daurade / noix de cajou / Tzatziki / jus d’herbes fraîches

20150710_201519[1]

Un plat très graphique au visuel époustouflant ( la photo ne met malheureusement pas en valeur le volume de l’assiette ). Des saveurs très végétales, des légumes à la fraîcheur irréprochable, un condiment tzatziki à l’encre de seiche apportant un côté iodé et boostant cette assiette très agréable. On aurait peut-être aimé une daurade un peu plus présente mais cela reste une très belle entrée en matière.

Poulpe snacké / Rutabagas rôtis / Betterave / Beurre noisette hibiscus

20150710_201500[1]

Construite comme un tableau à la Picasso, l’assiette met bien en valeur la mâche du poulpe accompagné d’une sorte de ketchup de betterave légèrement regressif, le coté gourmand et florale du beurre noisette à l’hibiscus qui n’appelle qu’à une chose : reprendre une bouchée, très belle entrée originale, généreuse et gourmande.

Le Foie Gras / Fine gelée d’eau de Rhubarbe / condiment aigre doux

20150710_201455[1]

Un très bel accord foie gras rhubarbe, frais et acidulé comme il faut, condiment légèrement sucré, relevant l’ensemble pour parfaire cette entrée audacieuse et véritablement convaincante.

Les plats :

Le Cabillaud Demi-sel / Legumes printaniers / condiment Chia

20150710_204345[1]

Une cuisson nacrée, plus que parfaite, assaisonnement irréprochable, cuisson des légumes maitrisé, un joli condiment Chia  faisant ressortir toute la saveur du poisson, un plat léger et parfaitement maitrisé qui lierait d’une amitié profonde ce très beau produit avec n’importe quel Gastronome.

Ris de Veau fumé / Pommes de terre / Salicornes / girolles / émulsion d’aubergine

20150710_204322_20150711071113056[1]

Un Ris de Veau tendre et moelleux, à la saveur fumée accompagné de pommes de terres, d’une émulsion d’aubergines , de salicornes aux côtés iodés plus qu’intéressant, de belles petites girolles malheureusement un peu noyé sous les merveilleuses saveurs de l’assiette. Une assiette complexe, même un peu trop à mon goût, qui oublie peut-être un peu l’essentiel : le Ris de Veau. Dommage car les éléments sont tous délicieux un par un mais leur cohabitation est loin d’être une évidence à mes yeux.

Noix de Porc Fermier / Artichauts poivrades / Pak Choi au barbecue / Emulsion au lard

20150710_204303[1]

Une Très belle cuisson à basse température donnant une pièce très tendre, un morceau de poitrine bien caramélisée sans être grasse pour autant, des légumes de saisons cuits comme il faut, une purée apportant du moelleux et de la rondeur. Des pointes d’émulsion qui se font malheureusement un peu rare, laissant une note de déception car tout est si bon, pourquoi ne pas être plus généreux et porter ce plat au rang qu’il mérite au vu de la maîtrise technique.

Les Desserts :

Abricot / Verveine / Comme une tarte

20150710_211941[1]

Frais et léger, l’abricot en diverses textures associé à la verveine, confit, sorbet, quartiers accompagnés d’un sablé croquant, d’une chantilly venant arrondir le tout, meringues croquantes. Frais et léger, j’ai trouvé que l’abricot et la verveine se confondaient un peu, sans pour autant se sublimer, des saveurs pas assez marquées à mon goût.

La Sphère chocolat Samana / Façon Belle Hélène

921207[1]

Le dessert signature du chef, à réserver aux amateurs de chocolat, des parfums bien cacaotés, associés à la jutosité de la poire, un crumble cacao croquant, une sauce chocolat totalement régressive et jouissive, une glace vanille pour rafraîchir l’ensemble. C’est simple, efficace, sans surprise mais véritablement délicieux.

Pim’s au Chocolat Madong / Rafraîchi au citron

20150710_213319[1] 20150710_213325[1]

En deux assiettes : La première est composée d’une génoise chocolatée avec une couche de confit de fruit, une ganache onctueuse et une feuille de chocolat rappelant le côté craquant du Pim’s, on retrouve la sensation d’un pim’s avec beaucoup moins de sucres mais la promesse est totalement respectée. Pour le deuxième assiette, une glace chocolat légèrement épicée, du riz soufflé, des feuilles de chocolat, on ne peut qu’adorer, très belle interprétation du célèbre biscuit.

Fraises de la Maison Gaillard / Biscuit amande / Chamallow liquide

20150710_213352[1]

20150710_213638[1]

Véritable coup de coeur, la fraise dans tous ses états, les différentes fraises sont excellentes, au summun de leur maturité. Divers éléments viennent assaisonner ce si beau produit, le tout avec une précision d’orfèvre dans un seul but : faire ressortir la quintessence du fruit. Contrat totalement rempli, beaucoup d’émotions à la dégustation. Sans aucun doute, moi qui aime picorer la fraise, le meilleur dessert autour de ce produit que j’ai eu la chance de déguster.

Alors, ça vaut le coup d’y aller ? Oui, on n(‘)eva sans aucunes retenues, un rapport qualité prix des plus intéressants de Paris, une cuisine élégante et maîtrisée avec laquelle on ne s’ennuie vraiment pas. De l’entrée au dessert, tout fonctionne parfaitement, un service charmant et souriant, une adresse à recommander.

Restaurant Neva Cuisine
2, rue de Berne
Paris
(75008)
TÉL : +33 1 45 22 18 91

Télécharge gratuitement mon livre "Entremets d'exception"

* indicates required

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *