Un diner au pays des merveilles chez Lasserre

Télécharge gratuitement mon livre "Entremets d'exception"

* indicates required

Lasserre, depuis le temps que j’en rêve, c’est fait, c’était hier soir et totalement génial. Il arrive que l’on rêve tellement de quelque chose que lorsque cela se réalise, on est déçu mais ici, on peut dire qu’au contraire, ce diner a été au-delà de mes espérances. Nous avons bénéficié de l’offre « Votre invité est notre invité » mais à la réservation, on nous prévient que nous serons placé dans le salon et non dans la grande salle, j’accepte tout de même. Nous arrivons devant chez Lasserre, le rêve commence alors, le voiturier propose de nous prendre en photo devant l’établissement, nous acceptons.

Diner chez Lasserre

Nous rentrons dans le hall d’accueil, on se sent dans un autre monde puis nous sommes conduit dans notre salon. A ce moment, on découvre une atmosphère un peu austère, lugubre, je suis alors terriblement déçu. J’explique ensuite au maître d’hotel que je suis passionné de cuisine et lui demande alors si il est possible de rencontrer les chefs. Il me dit qu’il se renseigne puis revient vers moi 2 à 3 minutes plus tard et nous conduit immédiatement en cuisine. On rencontre alors Christophe Môrët très souriant en nous montrant sa cuisine, nous explique son fonctionnement et nous parle notamment des sauces et des jus faits avec des animaux de premiers choix et nous explique que c’est vraiment la marque de la maison, on comprendra de quoi il voulait parler à la dégustation. On passe ensuite par la grande salle avec le toit ouvrant, on est alors subjugué, elle est incroyable et on comprend pourquoi certains sont prêts à traverser le monde pour venir dans ce genre d’institution. On passe ensuite au labo de pâtisserie, nous découvrons alors Claire Heitzler et ses pâtissiers très concentrés dans des taches très minutieuses de découpe, de taillage et à la vue des desserts servis, leur travail fait vraiment de l’effet. La chef est heureuse de nous recevoir et m’offre même l’avant-première du dossier de presse de son best-of qui sort en librairie début octobre dedicassé que je conseille à tous en passant.

Diner chez Lasserre
Diner chez Lasserre
Diner chez Lasserre
Diner chez Lasserre
•Les amuses-bouches : de petits sablés au parmesan, des bruschettas garnis de légumes croquants, c'est bon mais on ne vient dans ce genre d'établissement pour cela.

•Les amuses-bouches : de petits sablés au parmesan, des bruschettas garnis de légumes croquants, c’est bon mais on ne vient dans ce genre d’établissement pour cela.

Première entrée : Laitue en délicate royale, caviar oscètre. Alors là, comment dire, c'est fabuleux : la royale est cuite comme jamais, elle est prise mais fond littéralement dans la bouche, elle a un goût très doux, végétale, un gout d'oeuf prononcé, le caviar vient réhaussée tout cela. En bouche, ça explose vraiment, le fondant de la royale contraste avec le caviar, c'est une vraie expérience gustative et on en revient pas tellement c'est bon.

Première entrée : Laitue en délicate royale, caviar oscètre. Alors là, comment dire, c’est fabuleux : la royale est cuite comme jamais, elle est prise mais fond littéralement dans la bouche, elle a un goût très doux, végétale, un gout d’oeuf prononcé, le caviar vient réhaussée tout cela. En bouche, ça explose vraiment, le fondant de la royale contraste avec le caviar, c’est une vraie expérience gustative et on en revient pas tellement c’est bon.

Deuxième entrée : Macaroni, truffe noire et foie gras de canard. Un plat que j'attendais depuis très longtemps. Je goute et j'attendais tellement ce plat que avant même que j'ai la fourchette dans la bouche, je voulais du gout ce qui n'arrive pas, je suis alors déçu mais lorsque cela arrive en bouche, c'est magique. Le macaroni est fourrée de truffes et de foie gras qui jaillissent dans la bouche lorsque qu'on croque dans celui-ci, puis le palais est tapissé d'arôme de beurre, de crème, de parmesan, de truffe, du jus de viande à tomber, tellement de bonnes choses mais surtout tapissé de bonheur, c'est merveilleux comme plat. La soirée a commencée très fort, ces deux entrées sont, je pense deux des plats les plus équilibrés jamais mangés, c'est jouissif.

Deuxième entrée : Macaroni, truffe noire et foie gras de canard. Un plat que j’attendais depuis très longtemps. Je goute et j’attendais tellement ce plat que avant même que j’ai la fourchette dans la bouche, je voulais du gout ce qui n’arrive pas, je suis alors déçu mais lorsque cela arrive en bouche, c’est magique. Le macaroni est fourrée de truffes et de foie gras qui jaillissent dans la bouche lorsque qu’on croque dans celui-ci, puis le palais est tapissé d’arôme de beurre, de crème, de parmesan, de truffe, du jus de viande à tomber, tellement de bonnes choses mais surtout tapissé de bonheur, c’est merveilleux comme plat. La soirée a commencée très fort, ces deux entrées sont, je pense deux des plats les plus équilibrés jamais mangés, c’est jouissif.

3ème plat : Homard rôti, garniture du moment. Je commence par gouter la garniture, tous les légumes ( petits pois, oignons, pommes de terre ... ) sont d'une fraîcheur indescriptible, cuits à la perfection, assaisonnés avec brio et s'accordent avec merveille avec le jus de homard. Puis je viens à la dégustation du homard, je ne suis pas séduit, je n'apprécie pas spécialement sa chair dont l goût et la texture ne me provoquent pas de plaisir. Mais ne tenez pas compte de mon avis car je ne suis pas un grand fan de homard et puis les deux premières entrées étaient tellement stratosphériques qu'il est compliqué de maintenir ce niveau. On gardera tout de même un merveilleux souvenir de la garniture.

3ème plat : Homard rôti, garniture du moment. Je commence par gouter la garniture, tous les légumes ( petits pois, oignons, pommes de terre … ) sont d’une fraîcheur indescriptible, cuits à la perfection, assaisonnés avec brio et s’accordent avec merveille avec le jus de homard. Puis je viens à la dégustation du homard, je ne suis pas séduit, je n’apprécie pas spécialement sa chair dont l goût et la texture ne me provoquent pas de plaisir. Mais ne tenez pas compte de mon avis car je ne suis pas un grand fan de homard et puis les deux premières entrées étaient tellement stratosphériques qu’il est compliqué de maintenir ce niveau. On gardera tout de même un merveilleux souvenir de la garniture.

Quatrième plat : Pigeon André Malraux. Un plat graphique, féminin au visuel, ça donne envie. Le pigeon est déssossé puis farci de foie gras. La chair du pigeon est indescriptible, elle fond en bouche, on pourrait à la fourchette. Je ne suis pas fan du foie gras mais le jus acidulé vient équilibré le plat à merveille et casser ce côté gras, c'est très agréable à la dégustation. Le plat est accompagné de pommes soufflés, croustillantes comme il faut, rien à dire.Quatrième plat : Pigeon André Malraux. Un plat graphique, féminin au visuel, ça donne envie. Le pigeon est déssossé puis farci de foie gras. La chair du pigeon est indescriptible, elle fond en bouche, on pourrait à la fourchette. Je ne suis pas fan du foie gras mais le jus acidulé vient équilibré le plat à merveille et casser ce côté gras, c'est très agréable à la dégustation. Le plat est accompagné de pommes soufflés, croustillantes comme il faut, rien à dire.

Quatrième plat : Pigeon André Malraux. Un plat graphique, féminin au visuel, ça donne envie. Le pigeon est déssossé puis farci de foie gras. La chair du pigeon est indescriptible, elle fond en bouche, on pourrait à la fourchette. Je ne suis pas fan du foie gras mais le jus acidulé vient équilibré le plat à merveille et casser ce côté gras, c’est très agréable à la dégustation. Le plat est accompagné de pommes soufflés, croustillantes comme il faut, rien à dire.

On en a terminé avec le salé, on attend avec impatience les desserts de Claire Heitzler dont on entend beaucoup parler. Le chef nous a également prévenu qu’il fallait garder une place pour ces derniers tellement son travail était remarquable. Les desserts arrivent et le maître d’hotel nous explique que Claire nous a fait une petite surprise et nous sert ses 3 desserts à la carte en ce moment pour que nous puissions découvrir son univers. C’est adorable de sa part, on la remercie.

Le vacherin framboise-verveine : Au visuel, c'est très épuré, coloré, féminin. En bouche, C'est juste incroyable, à la première bouchée, une fine tuile caramel croustillante, la verveine est super présente elle parfume tout, envahit l'odorat, elle est dosée à merveille ,c'est super frais, la meringue fond en bouche, le cœur coulant framboise vient sucré et donne de la surprise à la dégustation, la crème montée vanille arrondit le tout. Je n'ai pas mangé énormément de dessert à l'assiette mais je peux vous assurer que des pâtisseries de boutiques, j'en ai mangé un paquet dans les grandes maisons et j'en ai fait également pas mal. Des associations de goût, j'en ai également gouté un paquet. Mais ce qui est sur, c'est que des desserts comme celui-ci jamais, c'est très peu sucré, très aromatique, l'équilibre est parfait, une surprise à chaque bouchée, clairement le meilleur dessert jamais mangé, un grand bravo.

Le vacherin framboise-verveine : Au visuel, c’est très épuré, coloré, féminin. En bouche, C’est juste incroyable, à la première bouchée, une fine tuile caramel croustillante, la verveine est super présente elle parfume tout, envahit l’odorat, elle est dosée à merveille ,c’est super frais, la meringue fond en bouche, le cœur coulant framboise vient sucré et donne de la surprise à la dégustation, la crème montée vanille arrondit le tout. Je n’ai pas mangé énormément de dessert à l’assiette mais je peux vous assurer que des pâtisseries de boutiques, j’en ai mangé un paquet dans les grandes maisons et j’en ai fait également pas mal. Des associations de goût, j’en ai également gouté un paquet. Mais ce qui est sur, c’est que des desserts comme celui-ci jamais, c’est très peu sucré, très aromatique, l’équilibre est parfait, une surprise à chaque bouchée, clairement le meilleur dessert jamais mangé, un grand bravo.

Le dessert coco avocat pamplemousse : Quand l'assiette arrive, je suis ravi car en regardant l'émission

Le dessert coco avocat pamplemousse : Quand l’assiette arrive, je suis ravi car en regardant l’émission « le plus grand pâtissier », je m’étais dit :  » c’est vraiment pas une assiette que je commanderais, les ingrédients ne me plaisent pas du tout mais je pense qu’on pourrait être surpris ». A la première bouchée, je tombe sur le pamplemousse confit, je trouve ca très agressif, ça ne me plait vraiment pas. Je goute ensuite la mousse coco avec l’avocat, ca devient beaucoup plus doux. A ce moment, je rentre entièrement dans le plat et je mets tout en bouche : la mousse, l’avocat, le segment de pamplemousse, le pamplemousse confit, le sorbet coco et là j’adore, c’est très équilibré, très frais, peu sucré puis je continue et je me régale vraiment et à ce moment, j’imagine le travail et la réflexion derrière pour me faire ressentir de telles émotions avec des produits que je n’aime pas à la base ( avocat, pamplemousse ) , l’équilibre acidité-amertume est maitrisé avec génie, c’est un grand dessert dont je me souviendrais également et visuellement, c’était également très féminin et très joli.

Déclinaison autour de la figue : Une déclinaison autour de la figue, acidifiée avec une gelée passion, des figues rôties, d'autres crues, une pâte sablée craquante, une glace vanille-noix caramélisées qui fond directement en bouche en gardant beaucoup d'arômes. Un dessert que j'ai trouvé un peu sucré donc je l'ai laissé à ma convive qui elle a adoré ce dessert.

Déclinaison autour de la figue : Une déclinaison autour de la figue, acidifiée avec une gelée passion, des figues rôties, d’autres crues, une pâte sablée craquante, une glace vanille-noix caramélisées qui fond directement en bouche en gardant beaucoup d’arômes. Un dessert que j’ai trouvé un peu sucré donc je l’ai laissé à ma convive qui elle a adoré ce dessert.

Les mignardises : Un cake griotte-vanille et des truffes chocolat-framboise. Le cake servi est incroyable, je ne comprends toujours pas comment on arrive à avoir une telle texture avec le parfum de la griotte, la douceur de la vanille, c'est juste excellent sans oublier le léger voile de sucre qui l'entoure et lui donne une autre dimension croustillante et lui donne le rang de meilleur cake jamais mangé de ma vie. Les truffes sont très parfumées, on se demande si on ne croque pas dans du coulis de framboise entouré de cacao mais moi qui m'attendais à du chocolat et qui en suis un grand fan, je n'ai pas ma dose hihihi !!!

Les mignardises : Un cake griotte-vanille et des truffes chocolat-framboise. Le cake servi est incroyable, je ne comprends toujours pas comment on arrive à avoir une telle texture avec le parfum de la griotte, la douceur de la vanille, c’est juste excellent sans oublier le léger voile de sucre qui l’entoure et lui donne une autre dimension croustillante et lui donne le rang de meilleur cake jamais mangé de ma vie. Les truffes sont très parfumées, on se demande si on ne croque pas dans du coulis de framboise entouré de cacao mais moi qui m’attendais à du chocolat et qui en suis un grand fan, je n’ai pas ma dose hihihi !!!

Je tiens également à remercier le Maître d'hotel Gaëtan qui a été irréprochable et qui a su répondre à toutes nos questions, satisfaire tous nos désirs et a réussi à transformer le salon un peu austère en un univers magique et propice à la dégustation encore meilleur que si nous avions été dans la grande Salle. Sans lui et son travail, nous n'aurions pas passé un moment si mémorable que celui-ci, Pour clôturer le tout, il nous emballe même le reste du cake pour qu'on puisse le finir ce matin au petit-déj. Un grand merci et un grand bravo à toute l'équipe Lasserre. Je tiens également à remercier le Maître d'hotel Gaëtan qui a été irréprochable et qui a su répondre à toutes nos questions, satisfaire tous nos désirs et a réussi à transformer le salon un peu austère en un univers magique et propice à la dégustation encore meilleur que si nous avions été dans la grande Salle. Sans lui et son travail, nous n'aurions pas passé un moment si mémorable que celui-ci, Pour clôturer le tout, il nous emballe même le reste du cake pour qu'on puisse le finir ce matin au petit-déj. Un grand merci et un grand bravo à toute l'équipe Lasserre.

Je tiens également à remercier le Maître d’hotel Gaëtan qui a été irréprochable et qui a su répondre à toutes nos questions, satisfaire tous nos désirs et a réussi à transformer le salon un peu austère en un univers magique et propice à la dégustation encore meilleur que si nous avions été dans la grande Salle. Sans lui et son travail, nous n’aurions pas passé un moment si mémorable que celui-ci, Pour clôturer le tout, il nous emballe même le reste du cake pour qu’on puisse le finir ce matin au petit-déj. Un grand merci et un grand bravo à toute l’équipe Lasserre.

Télécharge gratuitement mon livre "Entremets d'exception"

* indicates required

You may also like

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *